img

Stéthoscope

Vente de stéthoscopes aux meilleurs prix

Nous proposons en vente directe une gamme de Stéthoscopes de qualité qui couvre les besoins de tous les professionnels de santé. Du stéthoscope simple pavillon au stéthoscope double pavillon, du stéthoscope pédiatrique au stéthoscope électronique, du stéthoscope pour cardiologue en passant par le médecin généraliste et le stéthoscope infirmier. Les plus grandes marques de stéthoscopes sont en vente au meilleur prix : Stéthoscopes Littmann, Spengler, Heine, Holtex, Riester, Colson pou répondre aux attentes des professionnels de santé.

Résultats 1-26 de 26 article(s)
Tri :
Résultats 1-26 de 26 article(s)

Histoire du stéthoscope

L’auscultation avant l’invention du stéthoscope

Depuis que l'humanité a commencé à étudier la physiologie humaine et les caractéristiques physiques associées à diverses affections, il est évident que le cœur joue un rôle crucial dans notre corps. Les sons qu’il produit, ainsi que ceux des organes environnants, tels que les poumons, peuvent être des indicateurs cruciaux lors de l'examen d'un patient. L'acte d'écouter ces sons, connu sous le nom d'auscultation, a été affiné en utilisant des outils encore plus puissants pour aider les médecins dans cet examen capital.


Au début des années 1800, et avant le développement du stéthoscope professionnel, les médecins effectuaient souvent des examens physiques en utilisant des techniques telles que la percussion et l'auscultation immédiate. Avec l'auscultation immédiate, les médecins plaçaient leur oreille directement sur le patient pour écouter les sons internes.


Cette technique souffrait de plusieurs inconvénients, le plus important étant qu'elle nécessitait un contact physique entre le médecin et le patient et un placement correct de l'oreille. De plus, les sons observés par le médecin n'étaient amplifiés d'aucune façon, ce qui créait la possibilité de manquer des sons clés pouvant indiquer une maladie potentielle.

Enfin, l'acte d'auscultation immédiate pouvait être gênant pour le médecin et le patient. Pour résoudre les limites de l'auscultation immédiate, le médecin français René Laënnec (1781-1826) inventa le premier stéthoscope en 1816, à l'hôpital Necker-Enfants Malades à Paris.

Une liasse de papier en guise de premier stéthoscope

C’est en voyant deux enfants se tenant aux extrémités d’une même poutre qui, l’oreille posée sur la poutre, cherchaient à deviner le nombre de touches faites sur celle-ci, que René Laennec inventa le premier stéthoscope. Les enfants s’étonnèrent du son qui est amplifié en traversant le matériau. S’inspirant de ce mécanisme physique, il utilisa une liasse de papier roulée en tube pour faire parvenir le son provenant du thorax d’une patiente atteinte d’une maladie cardiaque.


Malgré les avis divergents sur la manière dont Laennec a créé son invention, les propriétés acoustiques du tube ont amélioré de manière significative sa capacité à écouter les sons cardiaques et pulmonaires vitaux. Le nom « stéthoscope » a également été inventé par Laennec qui associé les mots grecs : stethos (poitrine) et skopein (voir). Il a également appelé la méthode d’écoute « auscultation » provenant du mot auscultare (écouter).


Il était excité de découvrir que les sons du cœur étaient clairement audibles, et cette découverte a conduit plus tard au développement du premier dispositif spécifique à cet effet. Le premier stéthoscope consistait en un tube en bois monaural. Semblable à une prothèse auditive connue sous le nom de cornet acoustique, elle permettait au médecin de pratiquer plus facilement l'auscultation. Ce ne sera pas avant 1851 que le stéthoscope aura sa prochaine amélioration majeure, qui sera de rendre le dispositif bi-auriculaire.

Arrivée du stéthoscope bi-auriculaire

Inventé par le médecin irlandais Arthur Leared, il a été affiné en 1852 par George Cammann pour être commercialisé. Cammann a également écrit un important traité sur le diagnostic par auscultation que le stéthoscope bi-auriculaire aura rendu possible.

Initialement, on craignait que le stéthoscope bi-auriculaire puisse créer des déséquilibres auditifs qui pourraient être problématiques lors des examens, mais au début des années 1900, ces préoccupations se sont largement apaisées et le stéthoscope bi-auriculaire devint un instrument diagnostique couramment utilisé. Ce modèle ayant eu peu d’améliorations a été utilisé pendant plus de 100 ans.

Stéthoscope Littmann

Le Dr David Littmann était un cardiologue de renom et un professeur de médecine à la Harvard Medical School, réputé pour ses outils et son équipement. Il était connu comme un «gadgeteer invétéré» parmi ses pairs. Bien qu'il ait amélioré plusieurs des outils médicaux qu'il a utilisés pendant sa carrière de 30 ans et sa carrière en tant que chef de cardiologie à la Veteran's Administration à West Roxbury, MA, son véritable titre de gloire est son invention du stéthoscope Littmann.

Travaillant dans un atelier métal qu’il a lui-même monté dans son propre sous-sol, Littmann a créé de nouveaux designs de cet outil de base. Son but ultime était de produire un stéthoscope qui reproduirait plus clairement que jamais les sons du cœur et les souffles cardiaques. Il voulait aussi rendre son stéthoscope plus léger et plus durable que les stéthoscopes existants, afin qu'il soit plus portatif.


En 1963, le Dr Littmann a breveté son nouveau design amélioré, ce qui représentait une amélioration considérable par rapport aux stéthoscopes plus anciens et plus traditionnels. Le nouveau stéthoscope avait un seul tube bifurqué, de longueur parfaite, qui conduit à deux embouts auriculaires. Les médecins peuvent enfin écouter avec les deux oreilles d’une parfaite clarté et transporter l'outil partout où ils en ont besoin.

Le stéthoscope moderne est enfin né. Le design de Littmann offrait de bien meilleures performances acoustiques, est suffisamment léger pour être porté dans une poche, tient facilement dans une main et reproduit parfaitement les sons du cœur et des poumons que tout autre outil auparavant. Le nouveau dispositif passe ainsi d’un appareil d’écoute à un puissant outil de diagnostic.

Utilisation contemporaine du stéthoscope

Aujourd’hui, les stéthoscopes 3M Littmann® sont des instruments de diagnostic indispensables utilisés mondialement par des millions de professionnels de santé. Les médecins qui accordent de l’importance à se former à l’auscultation et à sa pratique acquièrent une compétence essentielle qui leur permet d’ausculter et de surveiller leurs patients et d’établir un diagnostic rapidement. Les stéthoscopes sont également une manière importante pour les médecins d’établir un premier contact avec leurs patients.

L’utilisation d’un stéthoscope donne à un docteur ou une infirmière l’autorisation de « toucher » un patient sans vraiment le toucher. Elle permet de briser la glace, de soulager l’appréhension et d’établir un contact. Commencer par l’auscultation au stéthoscope donne le sentiment au patient d’être traité de manière appropriée.


Les nouvelles innovations technologiques, telles que les membranes double fréquence, la réduction du bruit ambiant ou encore la connectivité bluetooth des stéthoscopes ont permis d’étendre les capacités des stéthoscopes Littmann® bien au-delà de ce qu’ont pu imaginer Laennec et le Docteur Littmann. Les stéthoscopes Littmann® sont la référence absolue en matière de stéthoscopes. Cette marque assure une acoustique supérieure, une conception innovante et de performances exceptionnelles.


Le Littmann Cardiology IV fait partie de ces stéthoscopes innovants. Doté d’une membrane double fréquence en une seule pièce offrant de meilleures performances acoustiques et d’écoute des hautes et basses fréquences, le stéthoscope 3M Littmann Cardiology IV permet de capter les sons les plus subtils. Sa double tubulure combine deux voies sonores en un seul tube, ce qui élimine le bruit de frottements des doubles tubes traditionnels.


Tout au long du 20ème siècle, de nombreuses améliorations mineures ont été apportées à ces dispositifs emblématiques pour réduire le poids, améliorer la qualité acoustique et filtrer le bruit externe pour faciliter le processus d'auscultation. Des versions électroniques du stéthoscope ont été introduites pour amplifier davantage le son. Stéthoscopes sont maintenant disponibles dans un large éventail de styles, avec des conceptions disponibles pour pratiquement toutes les branches de la médecine.

Malgré toutes les améliorations et les changements, le principe de base du stéthoscope reste le même; fournir aux médecins les moyens d'effectuer l'auscultation et d'identifier des sons spécifiques dans le corps.

Stéthoscope patient unique

La lutte contre les contaminations croisées est de nos jours un enjeu primordial aux seins des établissements de santé en particulier dans les services d’isolement des hôpitaux et cliniques. Les patients isolés font partie des plus contagieux, et leur vulnérabilité peut les rendre plus fragiles face aux infections. L’utilisation d’un stéthoscope à patient unique est une précaution recommandée dans les chambres d’isolement, car elle contribue à réduire le risque de contaminations croisées.

Le stéthoscope jetable à patient unique utilisé pour des patients soumis à un isolement, doit rester dans la chambre du patient pendant et doit être éliminé lorsqu'il n’est plus nécessaire. Les stéthoscopes à patient unique modernes, comme celui développé par la société 3M santé présentent d’excellentes performances alliées à une conception ergonomique qui permet aux médecins, pour l’auscultation des patients en chambre d’isolement, de ne pas transiger sur les qualités d'écoute du stéthoscope à patient unique ou à sacrifier son propre confort d’utilisation. L’acoustique de haute qualité du stéthoscope jetable 3M offre un son net et fiable, garantissant une écoute efficace.

Conseils et entretien pour stéthoscope

Le stéthoscope est l’outil par excellence des professionnels de santé, leur permettant d’écouter avec précision les bruits internes du corps humain, en particulier ceux du cœur et des poumons dans le but de surveiller ou de diagnostiquer d’éventuelles anomalies. Parmi les marques les plus réputées dans le domaine médical, le stéthoscope Littmann de 3M se distingue par sa qualité, sa fiabilité et sa précision.


Il serait donc dommage de passer à côté de précieux conseils pour l’entretien de votre stéthoscope afin de garantir des performances optimales et une longévité maximale. Nous allons donc vous donner quelques conseils essentiels pour l’entretien de votre stéthoscope Littmann.

Nettoyage régulier du stéthoscope

Le nettoyage régulier de votre stéthoscope est crucial pour maintenir son hygiène et prévenir des contaminations croisées entre les patients. Il est conseillé, après chaque utilisation, d’essuyer délicatement les écouteurs et le pavillon avec un chiffon doux et non abrasif imbibé d’une solution désinfectante douce. En effet, certains produits de désinfection peuvent causer des dommages au caoutchouc et à certains plastiques et peuvent donc endommager la membrane et la bague des stéthoscopes 3M Littmann.


Il est donc recommandé d’utiliser uniquement de l’alcool à 70% pour la désinfection de votre stéthoscope. Il est également déconseillé de plonger votre stéthoscope dans un liquide et de le garder à l’écart des fortes chaleurs, du froid ou encore des solvants. Pour un nettoyage en profondeur, les bagues et membranes peuvent être retirées.

Précautions de manipulation du stéthoscope

Les stéthoscopes Littmann sont maintenant dotés d’une tubulure nouvelle génération permettant de conserver sa forme et sa souplesse même après avoir été pliée. Cependant il est tout de même conseillé de manipuler votre stéthoscope avec précaution pour éviter les dommages et les déformations.

Évitez de plier ou de tordre les tubulures et les composants du stéthoscope, car cela pourrait compromettre sa performance acoustique. Rangez-le dans un étui de protection lorsque vous ne l’utilisez pas pour le protéger des chocs et des rayures.

Contrôle des pièces du stéthoscope

Il est également important de vérifier régulièrement l’état des pièces de vos stéthoscopes comme les embouts auriculaires, les membranes, la bague anti-froid ou encore la tubulure afin de détecter d’éventuelles fissures, déchirures ou signes d’usure. Si vous remarquez des défauts sur certaines pièces, il existe des kits de pièces détachées vous permettant de remplacer facilement les pièces défectueuses de vos stéthoscopes, nous y reviendront plus en détail plus tard dans l’article.

Réglage du diaphragme et de la cloche

Assurez-vous que la membrane et la cloche du stéthoscope sont correctement fixés et en bon état. Si nécessaire, ajustez-les pour garantir un contact optimal avec la peau du patient lors de l'auscultation. Veillez également à ce que les bords du diaphragme soient exempts de saleté ou de débris qui pourraient affecter la qualité du son.

Stockage approprié du stéthoscope

Pour préserver les performances de votre stéthoscope, stockez-le dans un endroit sec et à l'abri de la chaleur excessive, de l'humidité et de la lumière directe du soleil. Évitez de le laisser exposé à des températures extrêmes ou à des conditions environnementales défavorables qui pourraient altérer ses composants.

En suivant ces conseils d'entretien et de manipulation, vous pouvez prolonger la durée de vie de votre stéthoscope Littmann 3M et maintenir des performances acoustiques optimales tout au long de son utilisation. Un stéthoscope bien entretenu est essentiel pour assurer des diagnostics précis et un suivi attentif des patients, ce qui en fait un outil indispensable pour les professionnels de la santé.

L’importance d’un nettoyage régulier des stéthoscopes

Le nettoyage régulier des stéthoscopes est une pratique cruciale dans le domaine médical, jouant un rôle essentiel dans la prévention des infections croisées, la préservation de la santé des patients, et le maintien de la précision des diagnostics. L'importance d'un nettoyage régulier des stéthoscopes ne peut être surestimés, car ces instruments sont en contact direct avec la peau des patients et peuvent être des vecteurs potentiels de contamination microbienne.


Premièrement, le nettoyage régulier des stéthoscopes contribue à réduire le risque de transmission d'infections nosocomiales. Les stéthoscopes peuvent être exposés à une variété de micro-organismes pathogènes provenant de la peau des patients, de l'environnement hospitalier et d'autres surfaces contaminées. En nettoyant régulièrement les écouteurs, le pavillon et les tubulures du stéthoscope avec des solutions désinfectantes appropriées, les professionnels de la santé peuvent éliminer ces agents pathogènes et réduire la propagation des infections entre les patients.


Deuxièmement, un nettoyage régulier des stéthoscopes contribue à maintenir la qualité acoustique et la précision des diagnostics. L'accumulation de saleté, de cérumen, de sécrétions cutanées et d'autres contaminants sur les composants du stéthoscope peut obstruer les canaux sonores et altérer la transmission des sons. Cela peut entraîner une diminution de la clarté des bruits cardiaques, respiratoires et intestinaux, ce qui compromet la capacité des professionnels de la santé à effectuer des évaluations précises.


Troisièmement, le nettoyage régulier des stéthoscopes est une composante essentielle des pratiques d'hygiène et de contrôle des infections dans les établissements de santé. En adoptant des protocoles de nettoyage et de désinfection appropriés pour les stéthoscopes, les professionnels de la santé démontrent leur engagement envers la sécurité et le bien-être des patients. Ils contribuent également à maintenir des normes élevées d'hygiène et de propreté dans les environnements cliniques, ce qui est essentiel pour prévenir la propagation des infections.