img

Tensiomètre

Tensiomètre médical

On distingue deux grandes catégories de tensiomètre médical : Le tensiomètre manuel pour la mesure de la pression artérielle selon la méthode auscultatoire par les professionnels de santé et le tensiomètre électronique pour la mesure de la tension artérielle par la méthode oscillométrique. Le tensiomètre manuel se divisant en trois catégories : tensiomètre manopoire, tensiomètre manobrassard et tensiomètre cadran géant. L'appareil à tension automatique se répartissant lui en deux catégories :  tensiomètre bras et tensiomètre poignet. Vous retrouverez sur notre site en vente au meilleur prix les plus grands fabricants de tensiomètres: Omron, Welch Allyn, Microlife, Spengler, Nissei, Colson, Riester, Heine...en naviguant dans les menus ci-dessous.

Résultats 1-27 de 27 article(s)
Tri :
Résultats 1-27 de 27 article(s)

Les appareils de mesure de la tension artérielle et leur évolution

La première mesure de la tension artérielle

Si les chinois, les romains et les indiens étudiaient dès l’antiquité le fonctionnement de la circulation sanguine, en occident il faut attendre les travaux du docteur William Harvey au 17ème siècle qui établit les base de l’étude de la circulation sanguine. La première expérience de mesure de la pression artérielle se déroula également en Angleterre où, après de nombreux travaux sur la circulation sanguine, le physiologiste Stephen Hales entreprit de mesurer la pression artérielle sur des animaux. Cette méthode rudimentaire et peu pratique consistait à faire une incision dans une artère de l’animal, y insérer un tube à la verticale et mesurer la pression en fonction de la hauteur qu’atteint le sang dans le tube. On ne peut donc pas vraiment considérer cette première mesure comme l’invention du tensiomètre.

Le premier tensiomètre médical

Les premiers appareils de mesure de la tension artérielle arrivent au 19ème siècle après l’invention par Laennec en 1816 d’un autre instrument indispensable pour l’étude de la circulation sanguine, le stéthoscope. De nombreux instruments apparaissent dans différents pays d'Europe mais les français sont à la pointe du progrès en la matière avec Jean Léonard Marie Poiseuille qui dès 1828 dans le cadre de ses « Recherches sur la force du cœur aortique », décrit le premier appareil de mesure de la pression sanguine, l’hémodynamomètre. Cet appareil, sorte de manomètre à mercure est en quelque sorte l’ancêtre des tensiomètres (signe de cette filiation, la pression artérielle est encore donnée en dixièmes de millimètre de mercure).

Ensuite, Jules Marey invente le sphygmographe en 1860, premier appareil mesurant la pression sanguine de manière non invasive. En 1880 Karl Ritter Von Basch invente lui aussi un sphygmomanomètre. Mais à cette époque la mesure de la pression sanguine, menée avec des appareils difficilement maniables reste l’objet d’études de physiologistes et d’ingénieurs tandis que la médecine de l’époque ne s’appuie pas encore sur de telles mesures pour la surveillance de la santé de leurs patients. L’introduction et la théorisation de l’usage du tensiomètre dans la pratique médicale fut un long processus fruit de la collaboration entre physiologistes et praticiens.

En France le premier à mener une étude approfondie sur les applications médicales de la mesure de la pression artérielle est le professeur Potain dans son travail « La Pression artérielle de l'homme à l'état normal et pathologique ». On lui doit également l’amélioration de l'appareil à tension inventé par le professeur Karl Ritter Von Basch, le rendant plus facile d’usage pour une utilisation de tous les jours auprès des patients. Mais, mis à part pour des examens (pour les armées ou assurances santé) et relevés statistiques, peu de médecins voient l’utilité d’un relevé de tension lors d’une auscultation et donc de posséder cet appareil médical.

Le tensiomètre médical moderne

La mesure de la pression artérielle telle que nous la connaissons de nos jours est inventée par Nikolaï Korotkov qui eut l’idée d’utiliser pour ses mesures un tensiomètre et un stéthoscope lui permettant d’entendre les « bruits de Korotkov » qui garantissent une mesure plus précise (permettant de faire la différence entre pression systolique et diastolique).Au début du 20ème siècle, deux types de tensiomètres médicaux reprenant les progrès issus des recherches de Nikolaï Korotkov se disputent le marché : le tensiomètre du docteur Victor Pachon qui remplace l’utilisation du stéthoscope par l’ajout d’un oscillomètre à son tensiomètre et le célèbre tensiomètre Vaquez qui conserve l’usage du stéthoscope dans le processus de mesure.

C’est finalement le tensiomètre de Vaquez qui s’impose auprès des médecins et, dans des versions améliorées mais conservant son principe originel, ce tensiomètre reste plébiscité par le milieu médical. Aujourd’hui, le tensiomètre Vaquez-Laubry reste l’un des produits phares de la compagnie Spengler née de l’association d’Emile Spengler aux deux éminents cardiologues : Henri Vaquez et Charles Laubry. Cependant, malgré ces progrès considérables dans l’aspect matériel, les médecins utiliseront très peu le tensiomètre durant la première partie du 20ème siècle, en tout cas pas dans le cadre de diagnostics ou de suivis thérapeutiques.

En effet, ce n’est qu’à partir des années 1950 notamment avec l’apparition des diurétiques que l’on commence à considérer l’hypertension comme une maladie à traiter. L'appareil pour mesurer la tension artérielle devient à partir de là un instrument indispensable à tout bon diagnostic médical.

Tensiomètres électroniques

L’hypertension étant une pathologie nécessitant un suivi régulier, se pose le problème des prises de tension régulières nécessitant jusqu’alors la présence du médecin. L’invention du tensiomètre électronique va révolutionner la prise de tension artérielle en permettant l’automesure, ce qui va simplifier la vie de millions d’hypertendus.

Cette fois-ci, les pionniers sont japonais avec Panasonic qui lance son premier tensiomètre électronique d’automesure au poignet en 1993. Le tensiomètre électronique avec brassard signe aussi le retour en grâce de la méthode oscillatoire abandonnée depuis les années 1950 en raison de son manque de précision. Cette méthode, associée aux algorithmes, devient alors beaucoup plus précise.

Les différents types de tensiomètres

Sur le marché des tensiomètres il existe une multitude de marques et de modèles différents qui s’adaptent à tous les besoins et préférences des utilisateurs. Que ce soit pour des professionnels de santé ou des particuliers pour une surveillance de la tension artérielle à domicile.

Dans cette partie nous allons aborder les différents types d’appareils qui existent ainsi que leurs avantages et leurs inconvénients afin de vous permettre d’y voir plus clair.

Tensiomètre électronique

Les tensiomètres électroniques ou numériques font parties des appareils les plus populaires actuellement, notamment chez les particuliers cela s’explique notamment par leur grande précision et leur facilité d’utilisation qui permet une surveillance régulière de la tension artérielle à domicile.

Avantages

  • Utilisation simple et rapide
  • Affichage clair et lisible des résultats
  • Fonctionnalités avancées telles que la mémoire de mesure, les alertes en cas d'arythmie, et la connectivité Bluetooth pour le suivi des données via une application mobile
  • Convient pour une utilisation régulière à domicile

Inconvénients

  • Dépendance aux piles ou à une source d'alimentation
  • Peut être plus coûteux que les modèles manuels

Tensiomètre manuel

Les tensiomètres manuels sont les dispositifs traditionnels le plus souvent utilisés par les professionnels de santé. Ils comprennent un brassard gonflable, un manomètre pour lire la pression et un stéthoscope permettant d’écouter les battements cardiaques.

Avantages

  • Très précis lorsqu'il sont correctement utilisés
  • Ne nécessite pas de piles ou de sources d'alimentation
  • Fiable et durable, souvent utilisé dans les environnements cliniques

Inconvénients

  • Nécessite une formation pour être utilisé correctement
  • Moins pratique pour une utilisation à domicile régulière
  • Peut être difficile à utiliser seul sans assistance

Tensiomètre poignet

Le tensiomètre poignet est compact et portable, très pratique pour les personnes en déplacements comme les infirmières à domicile. Ils fonctionnent de manière similaire aux tensiomètres au bras, mais le brassard se place autour du poignet

Avantages

  • Portable et léger, idéal pour les voyages
  • Facile à utiliser, avec des mesures rapides
  • Bon choix pour ceux qui trouvent les tensiomètres au bras inconfortables

Inconvénients

  • Moins précis que les tensiomètres de bras, surtout si le poignet n'est pas positionné correctement au niveau du cœur
  • Sensible aux mouvements pendant la mesure

Tensiomètre bras

Le tensiomètre bras est considéré pour le plus précis pour mesurer la pression artérielle. Le brassard se place autour de la partie supérieure du bras. Le dispositif peut être manuel ou électronique.

Avantages

  • Haute précision, recommandé par les professionnels de la santé
  • Convient pour un usage domestique quotidien
  • Souvent doté de fonctionnalités avancées similaire aux tensiomètres électroniques

Inconvénients

  • Peut être encombrant par rapport aux modèles au poignet
  • Les modèles électroniques nécessitent des piles ou une source d'alimentation

Choisir le bon type de tensiomètre dépend de vos besoins spécifiques, de votre niveau de confort avec l’appareil et de votre situation personnelle. Les tensiomètres électroniques et au bras sont idéaux pour une utilisation régulière à domicile, offrant précision et fonctionnalités avancées. Les tensiomètres manuels sont parfaits pour ceux qui recherchent une précision professionnelle, tandis que les tensiomètres au poignet sont une option pratique pour les déplacements.

Pourquoi est-il important de surveiller sa pression artérielle avec un tensiomètre ?

Surveiller régulièrement sa pression artérielle permet de maintenir une bonne santé cardiovasculaire et permet de prévenir de nombreuses maladies graves. Voici pourquoi l’utilisation d’un tensiomètre médical est essentielle dans cette démarche.

Prévention des maladies cardiovasculaire

L’hypertension artérielle, souvent surnommée le « tueur silencieux », ne présente généralement aucun symptôme mais peut entraîner des complications graves comme les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et les insuffisances rénales. Le tensiomètre permet ainsi une surveillance précise et régulière dans le but de détecter de manière précoce toute anomalie et de prendre des mesures préventives.

Aide au suivi médical

Suivre de prêt sa tension artérielle de manière précise et régulière vous permettra également de partager les données avec votre médecin et facilitera la gestion de votre suivi médical. En effet certains tensiomètres électroniques sont dotés de fonctionnalités permettant de garder en mémoire un grand nombre de données ou sont même dotés d’une application permettant de partager les résultats de manière plus efficace et plus rapide.

Adaptation du traitement médical

Pour les personnes déjà observées avec une hypertension artérielle, il est vital de surveiller régulièrement leur pression artérielle dans le but d’ajuster le traitement en conséquence. La prise de tension à domicile vous permettra de vérifier l’efficacité des médicaments prescrits et permettra au médecin d’ajuster les dosages de manière plus précise si nécessaire.

Meilleure compréhension de la santé

Utiliser un tensiomètre chez soi vous permet de mieux comprendre les facteurs qui influencent votre pression artérielle, comme l’alimentation, l’exercice, le stresse ou encore le sommeil. Cette prise de conscience permet de vous responsabiliser et vous incite à faire des choix plus sains au quotidien.

Conseils pratiques pour une utilisation optimale du tensiomètre

  • Mesurez votre pression artérielle à la même heure chaque jour, de préférence le matin et avant de manger ou de prendre des médicaments
  • Asseyez-vous tranquillement pendant cinq minutes avant d’effectuer la prise de la tension et évitez de parler ou de bouger pendant la mesure
  • Évitez la caféine, l'alcool et le tabac avant la prise de mesure
  • Effectuez plusieurs mesures, prenez 2 à 3 mesures à une minute d'intervalle et notez la moyenne
  • Notez toutes vos mesures pour suivre votre évolution dans le temps

Comment lire et interpréter les résultats de votre prise de tension artérielle ?

La compréhension des résultats de votre tensiomètre est essentielle pour une bonne gestion de votre santé. Voici un guide pour vous aider à lire et interpréter ces résultats.

Les composantes d'une lecture de la tension artérielle

Les résultats qui s’affichent se composent de deux valeurs principales :

  • La pression systolique : Il s’agit du chiffre supérieur, qui mesure la pression dans vos artères lorsque votre cœur se contracte
  • La pression diastolique : Il s’agit du chiffre inférieur, qui mesure la pression dans vos artères entre les battements de cœur

Par exemple, une mesure de 120/80 mmHg signifie que la pression systolique est de 120 mmHg et la pression diastolique est de 80 mmHg

Les catégories de pression artérielle

Pour interpréter vos résultats, il est utile de connaître les différentes catégories de pression artérielle définies par les organismes de santé :

  • Pression normale : Moins de 120/80 mmHg
  • Pression élevée : Systolique entre 120-129 mmHg et diastolique moins de 80 mmHg
  • Hypertension de stade 1 : Systolique entre 130-139 mmHg ou diastolique entre 80-89 mmHg
  • Hypertension de stade 2 : Systolique de 140 mmHg ou plus ou diastolique de 90 mmHg ou plus

Les facteurs influant sur les résultats

Plusieurs facteurs peuvent influencer les résultats de votre prise de tension :

  • Stress et émotion : La nervosité peut augmenter temporairement votre tension artérielle
  • Alimentation : La caféine et le sel peuvent affecter vos résultats
  • Activité physique : Mesurez votre tension après au moins 5 minutes de repos
  • Position du corps : Assurez-vous de mesurer votre tension en position assise, les pieds à plat du sol, le bras soutenu à la hauteur du coeur

Acheter un tensiomètre : Quelle marque choisir ?

Face à la multitude de marques disponibles sur le marché, il est parfois difficile de s’y retrouver surtout lorsqu’il s’agit de tension artérielle. Nous allons vous guidez dans le choix du tensiomètre idéal, en mettant en lumière les marques les plus fiables et performantes.

Pourquoi est-il important de bien choisir sa marque de tensiomètre ?

Un tensiomètre de qualité garantit des mesures précises et faibles, essentielles pour le suivi de la santé cardiovasculaire. Les marques renommées investissent dans la recherche et le développement pour offrir des dispositifs robustes et faciles à utiliser. Quelques critères à prendre en compte lors de l’achat :

  • Précision des mesures
  • Facilité d'utilisation
  • Durabilité de l'appareil
  • Support et garantie du fabricant

Tensiomètre Omron

Omron est une marque japonaise réputée pour la précision de ses tensiomètres et la fiabilité de ses dispositifs médicaux. Leurs produits sont souvent recommandés par les professionnels de santé. Omron propose une gamme variée, allant des modèles de base aux dispositifs connectés.

Tensiomètre Spengler

Spengler est une marque française emblématique dans le domaine du matériel médical. Connue pour ses tensiomètres, la marque combine tradition et innovation pour offrir des appareils de grande précision avec une fabrication robuste et durable ainsi qu’une grande expertise dans le domaine médical.

Tensiomètre Heine

Heine est une marque allemande spécialisée dans les instruments médicaux de haute qualité. Leurs tensiomètres sont réputés pour leur fiabilité et leur précision, répondant aux exigences des professionnels de santé. Points forts des tensiomètres : précision exceptionnelle, durabilité des matériaux et conception ergonomique.

Comment choisir son tensiomètre ?

Prendre sa tension à domicile est devenu une pratique courante pour surveiller sa santé cardiovasculaire. Lorsque vient le moment de choisir un tensiomètre, plusieurs éléments rentrent en compte.

Tout d'abord, il est essentiel de s'assurer que le tensiomètre mesure avec précision à la fois la pression diastolique et systolique, afin d'obtenir une image complète de votre pression artérielle.

Ensuite, la facilité d'utilisation est un critère important à prendre en compte. Optez pour un modèle qui propose une prise de mesure simple et rapide, avec des instructions claires et intuitives. Un tensiomètre facile d'utilisation vous permettra de surveiller votre tension régulièrement sans complications.

De plus, pensez à choisir un tensiomètre adapté à vos besoins spécifiques. Certains modèles sont conçus pour être portables, idéal pour les personnes qui voyagent et ou se déplacent fréquemment. D'autres offrent des fonctionnalités innovante, comme la connectivité Bluetooth permettant de synchroniser les données avec une application.